mardi 21 novembre 2017

Broody and his men

Bonjour à tous,
J'ai terminé, grâce à une insomnie matinale, le soclage ma colonne britannique. Je fais plus attention sur mes dernières figurines à mon soclage. C'est beaucoup plus long mais je trouve que ça rend réellement mieux !
Voici donc le major Broody O'Connor, un fier, brave et joyeux irlandais.



Le lieutnant Kent. Son rôle est d'encadrer les troupes légère


Le second lieutnant May, qui seconde O'Connor dans l'encadrement des réguliers.


Les réguliers du 55eme de ligne


L'infanterie légère du 55eme.


Les auxiliaires Indiens


samedi 18 novembre 2017

Mise à jour peinture

Bonjour à tous,

Voila la mise à jour des peintures :

La grande guerre avec des poilus et des allemands






Mousquet & Tomahawk avec ma colonne anglaise




Ma légion romaine à swordpoint




Un ptit Rommel

Salut à tous,

Hier soir au club on a pu refaire un second Rommel afin de se plonger dans les règles plus profondément et on a essayé un scénario beaucoup plus déséquilibré (20pts)
Le joueur allemand devait défendre face à une horde de soldat de l'armée rouge. La partie est longtemps restée incertaine, mais la supériorité sans conteste de l'artillerie soviétique à fait penchée la balance en faveur du rouge.
Nous avons noté qu'il fallait aligner un maximum de batterie afin de maximiser à peu de frais les chances d'infliger des pertes en combat à l'adversaire.










samedi 11 novembre 2017

La vengeance de Tuco

Hier soir, le sang à coulé dans la petite ville de EastBrook.
Tuco, avide vengeance, à rassemblé ces hommes afin de libérer certains de ses anciens compagnons, emprisonnés par le sheriff local.
A la faveur de l'obscurité du crépuscule, sa bande s'est approchée de la ville, profitant de l'absence du shériff et de la majorité de ses hommes.





Les prisonniers, de viles bandits se cachant sous les habits d'un contrôleur de la gare, d'un barman et d'un serveur







Le deputy et un citoyen protégeant le bureau du shériff en attendant son retour
Les civils vaquent à leurs occupations quotidiennes





Les caisses, fraichement arrivées par le dernier trains sont contrôlées..




Le photographe de la ville prend l'air devant sa boutique




Les bandits, s'infiltrant dans la ville sont détectés par le photographe faisant le tour de son échoppe.
Le deputy sort aussi sa winchester, se positionne derrière la fenetre et abat un bandit à son premier tir





Paniqué, les civils se dispersent






Un civil vient chercher refuge dans le bureau du shériff, probablement pas le lieu le plus sur de la ville






Un tir chanceux abat un de mes citoyen qui s'était mis à couvert derrière le mur de brique (triple 6 obtenu par le bandit), Tuco exulte!!





Un de mes hommes ventru essaie d'abattre Tuco, mais le manque de peu




Un des bandits défourraille devant les hommes du shériff, mais rate lamentablement !!
Le shériff et ses deux hommes de main en font autant, mais ne ratent pas leur cible eux !






La mêlée s'engage dans la batisse



Pendant se temps la Tuco s'écrie : "On va te saigner gros lard !!" ce qui est effectivement le cas. Mon citoyen est laissé pour mort sur le sable. (c'est sans compté sur son incroyable endurance. En plus de survivre, celui ci à l'issue de la partie deviendra un héro !)


La séquence de campagne me sera favorable. Deux de mes hommes de main deviennent des héros. Hate de voir ma bande sur le terrain pour la prochaine partie.

Comme toujours avec lotow, on a pas été décu par la partie. Elle a été le lieux de plusieurs rebondissements imprévus, de stratégies absurdes et de franche rigolade.
La seule petite modification que nous avons ajouté au système de campagne est la suivante : Afin de pas désquilibré la campagne en faveur du vainqueur et de défavoriser les joueurs ayant des très nmbreuses pertes, la mort de chacun des hommes de mains et héros rapporte 1d6$ chacune. Pas de quoi se repayer un homme, mais un petit coup de pouce quand même.